Lyne Quetin-Martinaud
Photographe
France
lyne.artspro@gmail.com
  • Facebook - White Circle
  • Instagram - Cercle blanc
  • Pinterest - White Circle

Poupée de cire • Mars 2018

Mis à jour : févr 18

Cette série est la première que je travaille autant ; tenue, décor, bijoux et accessoires, maquillage, ambiance.

Le travail de retouche a été plus poussé qu'à mon habitude.

Nous avons eu beaucoup de chances pour réaliser ces images, car j'imaginais la série de photos dans un paysage enneigé. Nous avions donc prévu d'aller en Haute-Savoie, où nous espérions en trouver. À notre arrivée, pas un brin de neige ! Le shooting était calé le lendemain, il faudrait trouver une alternative. Nous avions fait plusieurs heures de déplacement, et la modèle avait également une heure de route, ça serait très délicat de reporter.

Alors que je cherchais déjà à prendre de la hauteur, voilà que la neige se met à tomber et recouvre le sol, toute fraîche pour shooter ! Super ! Cela aura quand même causé quelques soucis à la modèle pour venir, mais nous aurons finalement réussi !

Il est temps de nous y mettre, la journée est déjà bien entamée ; nous commençons les préparatifs et filons vite dehors.

La modèle est en robe, dans la neige, un vrai bonheur ! Elle a une doudoune qu'elle enlève quelques secondes, le temps de shooter quelques fois puis la remet, et nous recommençons jusqu'à la fin du shooting, quelques minutes plus tard. En effet, nous n'avons pas eu beaucoup de temps puisque la nuit tombait déjà. Nous avons quand même pu réaliser quelques chouettes clichés, nous en sommes satisfaites.


Modèle et maquillage : Nikita Gerdil



Prise entre les pages du livre, elle voyage à travers l’histoire. Les lignes défilent, les pages se tournent et se retournent, elle passe de l’une à l’autre, insouciante. Le livre se referme. Alors elle reste là, figée. Glacée. Immobile. Elle ne peut avancer, elle ne peut reculer, elle ne peut que regarder. Elle regarde l’histoire se dérouler, impuissante. Le temps passe, l’histoire reste la même, elle reste prisonnière, enfermée dans ce beau décor, dans cette belle histoire qui n’est pas la sienne. Et elle ne peut en ressortir.